L’Inattendu

L'entreprise carbure à la joie de vivre

Vie des entreprises tarnaises - L’Inattendu carbure à la joie de vivre

 

« J’ai eu un coup de coeur pour cette maison achetée à l’automne 2018 dans le but de la transformer en lieu de vie et d’échanges. » Un an après, pari tenu pour Sandrine Fredon.

L’ancienne sous-préfecture de Lavaur, une belle bâtisse 19ème de 600 m2, abrite aujourd’hui six belles et grandes chambres décorées sur le thème du voyage, un restaurant de 40 couverts et un salon chaleureux pour des pauses thé, café et bavardages.

 

Après une vie professionnelle dans les travaux publics, Sandrine Fredon s’est lancée dans son projet avec pour ingrédient principal la joie de vivre. « Il ne faut pas se prendre au sérieux », confie-t-elle en racontant la fête d’Halloween organisée dans ces murs plutôt habitués au fil des siècles aux austères réunions de travail. La partie restaurant tourne avec quatre associés.

 

Au menu, cuisine maison mitonnée par Pierre Birolini, un jeune chef voyageur et imaginatif, bien dans l’esprit de cette belle maison. Pour les vacances de Noël et en été, l’équipe a prévu de faire une pause et de louer les chambres en gîte.

« Nous confierons les clés de la cuisine du restaurant à nos hôtes. »

 

Une idée originale pour cet Inattendu qui porte bien son nom.

 

 

Coup de pouce CCI

« Hôtel, chambres d’hôtes, gîtes ? Pour ce projet atypique, les conseils d’Hubert Delamare, du Pôle Tourisme, ont été précieux. Il nous a expliqué le cadre réglementaire et les contraintes de chacune des possibilités. Nous avons aussi monté avec lui une demande de Contrat de Développement et d’Innovation Touristique auprès de la région Occitanie pour une aide financière. Elle peut aller jusqu’à 20% des investissements. »

Partager cet article :