La carmausine de récupération

L'entreprise carbure à l’huile

Vie des entreprises tarnaises - La Carmausine de récupération carbure à l’huile

 

Elles sont classées « matières dangereuses » mais leur recyclage ouvre de belles perspectives.

Les huiles minérales usagées servent par exemple de carburant pour produire du béton. Et le futur leur appartient car régénérées, elles sont appelées à être mieux valorisées. Quant à leurs cousines, les huiles de fritures, elles entrent déjà dans la composition des biocarburants et de cosmétiques.

Demain, elles pourraient prendre la voie des airs en se mélangeant au kérosène des avions.

 

La récupération des huiles, c’est une affaire de famille pour Fabrice Gargallo qui dirige l’entreprise agréée créée par sa mère.

Ses camions « qui ont la frite » sillonnent la région. 300 tonnes par an d’huiles alimentaires usagées sont ainsi récupérées auprès des restaurants, fastfood ou encore collectivités. Et 2 000 tonnes d’huiles minérales auprès de garages, de l’industrie et de l’agriculture.

« Avec seulement 50% d’huiles usagées collectées, la France n’est pas un bon élève au niveau européen », constate Fabrice Gargallo. Acteur régional du développement durable, son entreprise de collecte et valorisation est en plein développement avec une équipe de huit personnes et de nouvelles installations.

 

Avec l’aide de la Région, il a investi dans un procédé de pré traitement des huiles. Décantées et filtrées, les voici prêtes pour une nouvelle vie.

 

 

L’appui CCI

« Christel Arce-Menso, conseillère entreprise, a monté avec nous un dossier de subvention auprès de la Région Occitanie pour les installations de filtration d’huiles de friture. Elle nous a accompagnés pour la mise aux normes de nos installations pour les huiles minérales. »

 

Partager cet article :