Cybersécurité tous concernés

La menace augmente chaque année et touche les entreprises quelles que soit leur taille. Face à ce danger qui peut mettre en péril la continuité de l’activité, les solutions existent. Prévention, formation, précautions… autant d’armes pour se prémunir des cyberattaques.

Actualité CCI du Tarn - Cybersécurité tous concernés

 

Interview de l'Adjudant-chef Pascal Aznar, 
Enquêteur en cybercriminalité *

L’adjudant-chef Pascal Aznar a toujours sous les yeux la carte des cyber attaques.

 

Quel est le quotidien d’un cyber gendarme ?

Ma mission est déjà d’apporter appui et conseil à tous les gendarmes du département, soit environ 500 gendarmes. J’ai aussi un rôle de prévention et partenariat auprès des entreprises.
Nous réalisons par exemple, à leur demande, des diagnostics de vulnérabilités, nous organisons aussi des formations, entre autres avec la
CCI Tarn.

 

 

Quels sont aujourd’hui les principales menaces ?

On constate que la cybercriminalité est en pleine expansion. Avec, en tête des cyber crimes, le ransomware. Les pirates envoient un cheval de Troie qui rend les fichiers illisibles et peut paralyser l’entreprise. Ils demandent une rançon. Certaines entreprises paient, d’autres arrivent à restaurer leur système...

 

Les faux ordres de virements internationaux sont une autre escroquerie courante. On constate une dizaine de cas déclarés cette année sur le Tarn avec des sommes escroquées qui vont de 95 000 à 800 000€. Sans oublier les attaques DDos qui bloquent les serveurs ou « minent » la bande passante.

 

 

Que faire en cas d’attaque ?

Il faut débrancher le câble réseau sans éteindre le serveur.

On gèle ainsi la « scène de crime » pour que les services de gendarmerie et police puissent chercher les preuves numériques. Il ne faut jamais payer et systématiquement porter plainte pour que les pirates soient poursuivis. Nous disposons pour cela de moyens au niveau national et international avec Interpol.

Cette plainte peut être déposée facilement, en ligne.

 

 

Comment se défendre ?

Il faut se tenir au fait de l’actualité numérique, former son personnel régulièrement, du chargé(e) d’accueil au PDG.

Être bien couvert par une police d’assurance pour les risques liées à la cybercriminalité peut se révéler primordial pour assurer la continuité d’activité de l’entreprise
Il faut garder en tête qu’une cyber attaque peut couler une entreprise.

Mais la plus grosse faille est la faille humaine. En se tenant informé et avec du bon sens, on arrive à écarter la moitié des escroqueries.

 

*@Ntech81 : compte Twitter de Pascal Aznar. Gendarme N’Tech, cet enquêteur est capable de réaliser des actes d’investigation et de criminalistique complexes. Il est spécialisé dans l’analyse des supports numériques pour collecter des preuves et des indices dans le cadre d’une enquête.

 

 

 

Se protéger, s’informer, se former

Cybermalveillance.gouv.fr :

  • Une plateforme en ligne avec un centre de ressources gratuit et fiable pour les entreprisesen amont et en aval d’un incident
  • Un annuaire des prestataires spécialisés
  • Un outil de veille sur la cybersécurité

 

Veille sur les réseaux sociaux

Matinale du Numérique du 5 mars 2020

La CCI du Tarn en partenariat avec la Fédération Bancaire Française vous invite les entreprises le jeudi 5 mars 2020 à Albi à une matinale du numérique sur le thème : Cybercriminalité, arnaques et piratages : comment protéger mon entreprise

Pour en savoir plus sur le programme de la matinale du numérique

Partager cet article :