Commerces : On ouvre !

Avec l’ouverture des commerces, la vie reprend dans les centres-villes suite à la pandémie de COVID-19. Témoignages de trois commerçantes entre espoirs, aménagements et réassurance de la clientèle.

Actualité CCI du Tarn - Commerces : On ouvre ! - CCI Tarn

 

Témoignages de commerçants

Sabrina Da Costa, Coiffure – Saint-Juéry

« Je fais partie des chanceuses car mon entreprise fonctionne bien. Avant la réouverture de mon salon « L’art et la matière », j’ai lancé une campagne de SMS et repris contact avec tous mes clients.

J’ai beaucoup communiqué sur Facebook et Instagram pour les rassurer et j’ai réuni mon personnel pour nous organiser.

A la réouverture, les clients se sont précipités. J’ai proposé aux plus fragiles des rendez-vous à domicile. Nous ne travaillons plus qu’à deux en même temps. Je fais beaucoup plus d’heures et travaille parfois jusqu’à 22h.

Mais on est si content de reprendre. Ces mesures d’hygiène, cet espacement entre clients, je les garderai après la crise. »

 

 

Magali Dayde, Prêt-à-porter – Gaillac

« Tout a été mis en place pour sécuriser le client. La cabine d’essayage est désinfectée après chaque passage et les vêtements passés à la vapeur.

Certaines de mes clientes me téléphonent en me disant qu’elles ont encore peur et attendent pour revenir en magasin. D’autres me racontent avoir pris conscience de l’importance des commerces de proximité. La ville morte avec les rideaux baissés et les portes closes a montré ce que serait une ville sans commerces.

J’espère que personne ne l’oubliera. J’essaye aussi de travailler de plus en plus avec des marques françaises ou européennes. »

 

 

Actualité CCI du Tarn - Commerces : On ouvre ! Noix d'Arec - CCI TarnChristel Aizes, Accessoires (sacs et bagagerie) Castres - Albi

« Ça a été compliqué. Il a fallu décharger le personnel de l’inquiétude, appeler les assurances, la banque...

J’ai une chouette équipe de 23 personnes répartie entre nos 8 magasins en centres-villes et galeries marchandes. Il leur tardait de revenir. Nous avons eu le temps d’organiser une reprise sereine. Notre site internet a permis de rester en contact avec nos clients. « Noix d’Arec » est toujours resté vivant et visible de façon numérique.

Durant cette crise, beaucoup de commerçants se sont rendus compte que la présence sur internet était indispensable. »

Partager cet article :