Nos actions

CEE : un autre moyen de financer ses travaux

Formulaire de recherche

CEE : un autre moyen de financer ses travaux

Financer les travaux d’économies d’énergie, c’est le rôle des « certificats d’économies d’énergie ». Pour aider les entreprises à comparer les offres et à monter leurs dossiers, la CCI du Tarn se mobilise.

Actualite CCI Tarn - Les CEE (certificats d’économies d’énergie) : un autre moyen de financer ses travaux

 

Nom de code : CEE (Certificats d’économies d’énergie).

Créé en 2006, ce dispositif règlementaire oblige les fournisseurs d’énergie à réaliser des économies d’énergie en entreprenant différentes actions auprès des consommateurs. Le 1er janvier 2018, le dispositif est entré dans sa 4ème période d’obligation pour une durée de 3 ans.

 

Pour les entreprises, ce mécanisme s’avère être un levier financier supplémentaire au service de leurs projets de maîtrise de l’énergie. « Les entreprises ignorent souvent que leurs travaux d’amélioration de la performance énergétique peuvent être financés en partie via ce dispositif pourtant facile d’accès et intéressant puisqu’il permet de financer de 3 à 50 % du montant des investissements » explique Christel Casenave de la CCI. C’est le moment de l’utiliser alors que le cours du MWh économisé a presque doublé en un an passant de 2.54 €/MWh en mars 2017 à 4.39 €/MWh en mars 2018.

 

 

Accompagnement CCI

La CCI aide les entreprises à comparer les offres. Une plateforme internet a ainsi été mise en place facilitant la mise en relation neutre et gratuite avec les revendeurs d’énergie qui proposent le rachat de CEE.

Ceux-ci permettent aux porteurs de projets de valoriser financièrement auprès des revendeurs d’énergie les gains de performance énergétique réalisés par ces travaux. 

 

 

 

Les projets éligibles aux CEE

De nombreux travaux ouvrent droit aux CEE dans les bâtiments résidentiels et tertiaires (isolation, chauff age, ventilation, éclairage...), dans l’industrie (moteurs, variateurs de vitesse, récupérateurs de chaleur, régulateurs...) ainsi que dans l’agriculture, les réseaux de froid/chaleur et les transports.

Partager cet article :
Abonnez-vous à notre newsletter
Haut de page