Biocontact

Le plus gros tirage presse du Tarn

Vie des entreprises tarnaises - Biocontact le plus gros tirage du Tarn

 

242 000 exemplaires, c’est le tirage mensuel affiché sur la couverture.

Mieux que l’Obs ou Sciences et Avenir, à titre d’exemple. Edité à Gaillac, dans des bureaux qui plongent sur le parc Foucaud, Biocontact cultive pourtant la discrétion.

 

« J’ai lancé en 1991 ce magazine gratuit, distribué partout en France dans le réseau des magasins bio. J’étais seul à l’époque, se souvient Jean- Pierre Cano, le directeur de la publication. De la rédaction à la publicité, je m’occupais de tout. »

Aujourd’hui, c’est une équipe de 7 personnes qui édite le mensuel et répond aux nombreux appels des lecteurs. Autour du bien-être, l’environnement et l’alimentation bio, les sujets traités sont confiés à des intervenants très variés. Publicités et petites annonces financent le magazine, fidèle depuis sa création à l’édition papier.

 

« Cela reste notre colonne vertébrale, mais on se remet en question », explique Laurence Villaret qui gère entre autres les abonnements. Fermeture des magasins, salons annulés, revues non livrées … la crise du Covid a été rude pour la presse et Biocontact n’a pas été épargné.

 

La revue s’est adaptée en baissant temporairement son tirage et sa pagination. Web, réseaux sociaux, site responsive… le chantier lancé avant le Covid est plus que jamais d’actualité pour aborder la quarantaine en pleine forme.

 

 

Coup de pouce CCI

« La CCI nous a proposé un diagnostic numérique. Avec Lilian Fourcadier du Pôle Numérique, nous avons dégagé les chantiers prioritaires. Nous avions déjà eu affaire à plusieurs webmasters peu performants. L’accompagnement CCI est neutre et compétent. La prochaine étape sera la refonte du site internet. Un gros chantier ! »

DIagnostic Présence Numérique

Un diagnostic complet qui a pour objectif de faire un point sur la présence en ligne de l'entreprise et de déterminer les points forts ainsi que les axes d’amélioration.

Partager cet article :